Wednesday, January 6, 2021

Une sommité de la médecine expose la vérité sur la Covid-19

 

 

Jay Bhattacharya est un professeur, un médecin, et sans conteste une sommité dans son domaine (vous pouvez consulter son CV ici). Il a remis le 18 décembre 2020 un rapport sur la Covid-19 dans la Province de Québec, à la demande des avocats Me Jean-Félix Racicot et Me Guylaine Lacerte. Ce rapport lui a été demandé dans le cadre de la préparation d'une procédure judiciaire. 

 La Covid-19 cause moins de décès que l'influenza

Dans son rapport, Jay Bhattacharya explique d'emblée que la Covid-19 ne représente pas un problème sérieux ou imminent quant à la santé de la population. ''Pour la majorité de la population, incluant une vaste proportion d'enfants et de jeunes adultes, la Covid-19 cause moins de mortalité que l'influenza.'' 

 Un taux de survie médian de 99,77% 

On peut aussi lire dans ce rapport que le taux médian de survie à la Covid-19 est de 99.77%. Pour les personnes ayant moins de 70 ans, on parle d'un taux médian de 99,95%. M. Bhattacharya note aussi que le CDC estime le taux de décès des enfants et des jeunes adultes (0-19 ans) à .00003, ce qui signifie que les enfants et les adolescents ont 99,997% de chances de survivre à l'infection. 

 Les personnes âgées et les personnes avec des conditions médicales: seules personnes à risque

Jay Bhattacharya soutient que les personnes âgées sont plus à risque de mourir de la Covid-19. En effet, selon les dernières estimations du CDC relativement à la fatalité du virus chez les personnes symptomatiques de moins de 50 ans, on parle de 0,05%; tandis que chez les personnes de 65 ans et plus, on parle de 1,3%. M. Bhattacharya ajoute que ces taux ont baissé depuis que seulement une fraction des patients sont symptomatiques.  

Le confinement: un problème éthique

En l'absence de preuves scientifiques solides en faveur du confinement, M. Bhattacharya stipule dans son rapport que le fait de l'imposer au peuple -considérant les coûts énormes qui y sont reliés- pose un problème éthique. Il précise que les interventions en Santé publiques devraient être menées en respectant les droits humains. 

 Une mesure à l'efficacité non prouvée qui enfreint les lois 

Jay Bhattacharya note que dans une société démocratique, les mesures prises par un gouvernement devraient respecter la loi, ce qui n'est pas le cas avec le confinement. Le droit de se rassembler, le droit à une éducation de qualité pour les enfants, le droit à des soins de santé, le droit de mener une vie saine et le droit au culte étant notamment bafoués. 

 ...et qui porte atteinte au principe d'équité  

 Jay Bhattacharya note également que le confinement fait plus de torts aux pauvres qu'aux riches, les minorités étant aussi plus touchées, de même que toutes les personnes ayant un statut économique précaire. Les politiques qui donnent plus de bénéfices à une certaine classe de la société ne devraient pas, selon M. Bhattacharya, être adoptées par la Santé publique. 

Vous pouvez le rapport de 120 pages ici.




No comments:

Post a Comment

Un récipiendaire du prix Nobel de médecine affirme que les variants sont provoqués par le ''vaccin''

                                                                                              Source: Britannica.com    L e professeur Luc M...